Overblog
Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
9 avril 2023 7 09 /04 /avril /2023 13:14
Louis, au centre, lors de la réception des Allemands de Prien à Graulhet en septembre 2022

Louis, au centre, lors de la réception des Allemands de Prien à Graulhet en septembre 2022

Après Gabriel, Louis nous a quittés vendredi après-midi, à seulement quelques jours d'intervalle !
Quel triste sort s'acharne sur les choristes de Val Dadou et de Fiesta, tous deux fervents amicalistes dans l'âme ?

Membre du groupe dès l'origine (*), Louis PÉTESQUE pouvait être tour à tour simple chanteur, présentateur, souvent chef de pupitre ou de répétitions, chef de chœur. 
Ce musicien polyvalent, virtuose de la langue française et de mots croisés, était à l'occasion créateur de nouvelles paroles pour certaines de nos chansons. 

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

Il aimait tout autant les notes et les mots. C’était un véritable chansonnier, amateur de bons mots dénichés sur YouTube ou sur l’ « album de la comtesse ».
À l’occasion du récent concert d’anniversaire, Fiesta lui avait adressé un clin d’œil amical, lui remettant le « diapason d’or du texte humoristique ».
On   sait peut-être moins toutefois, qu’il savait animer, et comment ! les moments informels, les fins de soirées entre amis...

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

C’est en gastronome avéré et fin cordon bleu, qu’il régnait sur les fourneaux pour préparer daubes, civets, foies-gras, champignons au vinaigre et autres inventions gourmandes de son cru, pour les siens, pour ses amis, et la grande famille du rugby briatextois.
Sensible, derrière une joie de vivre affichée, il savait rester discret face aux aléas de la vie quotidienne. 
Attentif aux autres, il aimait la vie simple, les gens, les camarades, les amis, les siens, mais aussi son potager, et garnissait avec amour les mangeoires pour les mésanges, verdiers, et autres chardonnerets élégants. 

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

Il affectionnait tout particulièrement les anciens de Fiesta dans la peine à qui il rendait souvent visite.
Louis était le sourire, le dynamisme, l'enthousiasme, une disponibilité rarement prise en défaut.
Louis, où que tu sois, que les souvenirs que tu nous laisses veillent sur ton repos.
Que ceux que tu aimais sachent que nous partageons leur chagrin, car c'est aussi le nôtre. 
(*) après avoir partagé le cheminement de Val Dadou, créée en 1981 par Gabriel ROUYRE

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

Grand défenseur des valeurs de la laïcité, Louis a été longtemps instituteur puis directeur de l'école publique de Briatexte.
En parallèle, son engagement dans l'animation de l'Amicale Laïque Briatextoise était sans faille ; il en a été longtemps président.
Les dernières années de sa carrière, il a pris la direction de l'école élémentaire d'En Gach à Graulhet où son investissement a été très apprécié des familles et des enseignants. 
Il a appuyé les actions portées par l'Amicale Laïque de Graulhet dans son établissement : rencontres USEP, projets ZEP, Image et son, classes vertes et rousses, liaison avec la Maison de l'enfance,... Il a fait valoir ses droits à la retraite sur ce dernier poste.

Louis dans l'équipe des enseignants vainqueurs du tournoi de basket corporatif (1976)

Louis dans l'équipe des enseignants vainqueurs du tournoi de basket corporatif (1976)

Louis s'est également beaucoup investi dans les mouvements de jeunesse (Cemea, Francas, Fol), et a été animateur et directeur dans divers centres de vacances. Il a même encadré un séjour d'été sur le Centre aéré de La Courbe.
Il s'épanouissait également dans le sport, et participa fréquemment aux tournois corporatifs de basket et de volley, organisés par l'ALG,  dans l'équipe des enseignants qui les  remporta régulièrement.

Équipe des vétérans du SCG, avec Louis, pour le tournoi départemental à Graulhet (1978)

Équipe des vétérans du SCG, avec Louis, pour le tournoi départemental à Graulhet (1978)

Basketteur vétéran au sein du SCG, il affronta les anciens internationaux français dans la salle de Noël Pélissou et organisa la 3ème mi-temps au restaurant de Briatexte célèbre pour ses fameux "camerones" !
Lanceur d'alerte avant l'heure, il n'avait pas son pareil pour cueillir les premiers respounchous et débusquer les cèpes précoces à quelques encablures de son domicile.

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

En juillet 2015, pour fêter les 60 ans de l'Amicale Laïque, le groupe Fiesta avait interprété l'hymne du soixantième anniversaire, avec des paroles ciselées par Louis Pétesque, sur l'air de la "Complainte de Pablo Neruda" de Jean Ferrat.

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE

L'ensemble des membres de l'Amicale Laïque présente ses plus sincères condoléances à son épouse Gaby, à ses enfants Pascale et Rémi, ainsi qu'à l'ensemble de leur famille.
Un dernier hommage lui sera rendu le jeudi 13 avril 2023, à 14 heures, au crématorium d'Albi.
Louis repose au salon Baudelaire à la chambre funéraire du crématorium, 16 route de Millau à Albi.

Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE
Le groupe FIESTA pleure Louis PÉTESQUE
L'immortèla avec Nadau au Forum de Graulhet (12 oct. 2019)

L'immortèla avec Nadau au Forum de Graulhet (12 oct. 2019)

Partager cet article
Repost0
7 avril 2023 5 07 /04 /avril /2023 16:20
Gabriel ROUYRE, Graulhet au cœur

Président d'Honneur de l'Amicale Laïque

Avec le décès de Gabriel Rouyre, l'Amicale Laïque perd le troisième de ses Présidents d'Honneur, caution morale qu'il partageait avec Claude Durand et Pierre Durand récemment disparus.
Instituteur, directeur d'école, moniteur de colo, élu municipal, maire-adjoint, président d'associations ou de chorales, créateur de comité ou manifestations, rédacteur de revues ou magazines, historien local, écrivain et mélomane, officier des Palmes Académiques,...
Gabriel semble avoir vécu plusieurs vies en une seule, dans des domaines à la fois si proches et si diversifiés, qu'il n'est pas facile de retranscrire l'étendue de son action.
De nombreux extraits de textes proviennent de revues éditées par le Comité Culturel, parfois écrits de sa main, ou de la presse régionale, notamment La Dépêche du Midi.

La classe de CP de Gabriel, à Victor Hugo, rentrée 1934 (photo annotée de sa main)

La classe de CP de Gabriel, à Victor Hugo, rentrée 1934 (photo annotée de sa main)

Graulhétois de toujours

Gabriel Rouyre est né à Graulhet, dans les anciens quartiers aujourd'hui disparus (actuel emplacement de la Place de la République), le 20 février 1928 ; son père y était cordonnier.
"On vivait alors à trois générations, dans des logements petits et insalubres, comme on en trouvait beaucoup dans le centre ville."
A la rentrée 1934, il  fréquente l'école Victor Hugo, dans la classe de CP de Mme Cambounet comptant 49 élèves (après avoir effectué 2 années de maternelle à Barricouteau).
"Vue de la rue, l'école ressemblait plutôt à une prison, avec son haut mur. Les punitions y étaient classiques : 50 ou 100 lignes, coup de règle sur les doigts, 'quincou' sur la tête, mais le plus souvent des tours de piste !"

Évocation de ses années de normalien toulousain et de guide francs camarades

Évocation de ses années de normalien toulousain et de guide francs camarades

Normalien et guide Franca

Gabriel Rouyre, Membre d'honneur du Conseil d'Administration de l'Amicale Laïque, est revenu sur son parcours personnel au sein des Francas. 
Entré en 1945 à l'École Normale de Toulouse, il est devenu animateur des "Francs Camarades" le jeudi à l'école de Croix Daurade, et a encadré sa première colo à Encausse les Thermes.
En 1953 il participait à la direction de la colo francas de Portet de Luchon avec Jean Camarade, membre fondateur des Francas du Tarn.
Gabriel a raconté ses premières années d'enseignant et de moniteur au micro de Radio Francas qui avait installé son studio d'un jour sur la terrasse de La Courbe.
(ALG - 2017 : Les Francas du Tarn ont fêté leurs 70 ans à La Courbe)

École d'Escande (rentrée 1949) : les élèves, Gabriel à moto, classe sous la neige, la famille Escande

École d'Escande (rentrée 1949) : les élèves, Gabriel à moto, classe sous la neige, la famille Escande

Premier poste d'instit commune de Lacaune

«Dans un coin perdu de montagne… »
"En 1949, Gabriel Rouyre (fils d'un cordonnier de Graulhet) est frais émoulu de l'École normale. Siège d'une des huit écoles des hameaux, Escande [commune de Lacaune] est isolé par la géographie (col de Picotalen) et, de l'autre côté, par le découpage administratif (pointillés de la frontière Tarn-Hérault en sortie du lieudit). 
Sans électricité, sans adduction d'eau. Un matin d'octobre, Gabriel attend donc ses dix élèves : Gilbert Vidal, Yvonne et Armand Albert, Julienne, Ernest et Michel Sèbe, Lucienne, Marcel, Fernand et Gabriel Escande. Mais il n'en vient que cinq, les petits. 
Et les plus grands ? « Ils sont aux patates. » Anecdote, car Gabriel appréciera bientôt l'assiduité de ses ouailles. Même par gros temps de neige, une fois la trace faite par les parents, les enfants descendent de Rascaillac ou Sarrazou. Avec leurs sabots de bois parfois rafistolés de fer blanc, mais rehaussés de chevillères. 
Les soirs d'automne, souvent les petites fenêtres de la classe ne filtrent plus une clarté suffisante pour lire et écrire : la journée se termine alors sur récitation ou leçon de chant."

École Victor Hugo - Gabriel, à l'arrière 3e à gauche

École Victor Hugo - Gabriel, à l'arrière 3e à gauche

Instit à Graulhet : Victor Hugo, puis Crins

Au retour de son service militaire, Gabriel est nommé sur divers postes, dont Labessière Candeil, où il crée une coopérative scolaire qu'il appelle "l'églantine". Il y laissera un excellent souvenir.
En 1963, désirant travailler dans sa ville natale Graulhet, il rejoint l'école Victor Hugo, là-même où il fut élève quelques trois décennies auparavant.
En 1970, la municipalité souhaitant créer un nouveau groupe scolaire sur le quartier de Crins, Gabriel se porte volontaire pour y enseigner et y exercer quelques responsabilités.
L'école ne compte alors que cinq classes préfabriquées, concernant les CP et les CE1.
"L'embryon d'une école primaire mixte était là mais, à la sortie du CE1, les filles partaient à Barricouteau ou Gambetta et les garçons allaient à la célèbre "écoles des tambours", autrement dit Victor Hugo.
D'autre part, chaque maître dépendait toujours de son école d'origine ; la situation administrative était des plus confuses, surtout au moment de l'établissement des statistiques annuelles. Qui dépendait de qui ?"

Rentrée 1972 à l'école élémentaire de Crins "officielle" : Le CP de Gabriel, directeur

Rentrée 1972 à l'école élémentaire de Crins "officielle" : Le CP de Gabriel, directeur

1972 : L'école élémentaire de Crins naît, Gabriel la dirige
"Hâtivement on transporta de la terre dans le prolongement de ce qui existait, et sur des fondations spéciales on ajouta un bloc de 5 classes et un bureau d'un 3ème modèle de préfabriqués.
Quelques jours à peine avant la rentrée les locaux furent prêts et il fallut déménager à la hâte du mobilier et du matériel scolaire de Victor-Hugo et surtout de Gambetta. Le bureau du directeur fut essentiellement équipé avec des meubles hétéroclites de la directrice, héritant par la même occasion des archives de cette école chère au cœur de nombreuses générations de Graulhétoises...
Le jeudi 14 septembre 1972 à 8 h 30 l'École Publique Primaire Mixte de CRINS, avenue de Provence à Graulhet, ouvrait grand ses portes à tous les enfants du quartier !
Les parents étaient venus nombreux assister à cette première rentrée. Il y eut fatalement du flottement, la plupart des élèves ne connaissaient pas les lieux, d'autres ne s'étant pas fait inscrire croyant que le transfert était automatique. Certains élèves sortis pour aller aux WC ne retrouvaient pas leur classe, se trompant de couloir.
Le directeur ne savait où donner de la tête ayant à assumer, à la fois, la mise en route d'une école de 350 élèves et le fonctionnement de sa classe de CP. La demi-décharge de direction ne parut que le 28 novembre prenant la classe en main tous les après-midis et un samedi matin sur deux."
Gabriel y prend sa retraite en juin 1983, une année avant que l'école s'implante sur le site de l'ancien château, projet dans lequel il s'est également très investi en tant qu'élu.

Gabriel au sein des forces vives de l'ALG pour son 30e anniversaire (assis, 3e à droite)

Gabriel au sein des forces vives de l'ALG pour son 30e anniversaire (assis, 3e à droite)

Membre très actif de l'Amicale Laïque

Fidèle à sa motivation de "hussard vert", l'implication de Gabriel ne s'arrête pas aux heures de rentrée et de sortie de l'école.
Dès sa nomination sur Graulhet, il rejoint le comité d'animation de la Fête des Écoles Publiques, partie intégrante de l'Amicale Laïque.
Il entraîne des équipes sportives, accompagne l'USEP, tient des stands,  anime le défilé des vélos fleuris dans les rues de la ville ; participe aux inscriptions pour le Centre Aéré de La Courbe, soutient la mise en place des maisons de l'enfance puis des classes vertes et rousses, suit de très près le gros chantier de modernisation de La Courbe,...
En 1981 il participe à la création de la Chorale Val Dadou (toujours dans le cadre de l'ALG), dont il devient le premier président.
Vice-Président de l'Amicale Laïque, puis Président d'Honneur, il s'investit activement dans la vie de l'association, assiste aux assemblées générales ou manifestations,  est force de proposition au conseil d'administration.
En 2002 au moment de sa création, il intègre le chœur d'hommes Fiesta, toujours au sein de l'ALG.

Avec le soutien de ses collègues du Comité Culturel, il a contribué au financement des structures adaptées au Centre de Vacances de La Courbe afin dy favoriser l'inclusion de tous les enfants.

Accueil à la mairie des élèves de retour d'Aubrac en 1979

Accueil à la mairie des élèves de retour d'Aubrac en 1979

Gabriel Rouyre, Adjoint au Maire de Graulhet
Parallèlement à sa profession d'enseignant, Gabriel souhaite s'investir dans la vie et la gestion de sa commune.
Il se présente sur la liste de Jean-Henri Argelès, qui est majoritaire et élue en 1977. 
Signe de la reconnaissance de la bonne opinion des Graulhétois sur sa personne, il obtient le deuxième score au nombre de voix (le panachage est de rigueur à l'époque), juste après le futur maire.
Le conseil municipal qui suit l'élection désigne Gabriel premier adjoint, en charge de la Culture.
Il s'évertue à "donner envie aux gens d'aller au spectacle" et pour cela a invité "Mouloudji pour un concert gratuit. Beaucoup de grandes vedettes lui ont succédé".
Cette responsabilité d'élu allant de pair avec son métier d'enseignant, il ne manque aucun départ ou retour des séjours en classes de neige !

Aux côtés de Jean Chabbal pour la rédaction d'un nouvel "Arc en Ciel"

Aux côtés de Jean Chabbal pour la rédaction d'un nouvel "Arc en Ciel"

Créateur et rédacteur d'Arc en Ciel

Après avoir impulsé la création du Comité Culturel, il le dote d'un magazine d'informations trimestriel, en publiant "Arc en Ciel".
Il en rédige l'éditorial, les échos des dernières manifestations, la rubrique en langue occitane, les chroniques sur la vie locale d'antan, y philosophe un peu,... en collaboration avec les membres du Comité dont Henri Manavit et Jean Chabbal.
Pendant plus de 40 ans, 153 numéros réguliers seront imprimés et distribués ; mais en 2018, faute de "repreneurs", l'édition s'arrête.
"Triste réalité pour un trimestriel à vocation culturelle, qui a connu ses heures de gloire dans les années 80-90 avec plus de 600 abonnés. «Il faut rester philosophe et accepter de concevoir que c'est le temps qui passe», lâche l'ancien instituteur. Comme le lectorat, la rédaction a vieilli, et faute de continuité, Arc-en-Ciel va disparaître du paysage littéraire local.
Dans les années 90, Arc-en-Ciel a acquis une certaine autonomie en gardant ses pages toujours vierges de toute publicité. «Nous avons contribué à faire parler de Graulhet, à en relater l'histoire, assure humblement Gabriel Rouyre. Nous en sommes satisfaits. Mais à l'impossible nul n'est tenu !»,

Gabriel préparant l'édition d'un nouveau Cahier d'Arc en Ciel

Gabriel préparant l'édition d'un nouveau Cahier d'Arc en Ciel

Les Cahiers d'Arc en Ciel
Parallèlement à la revue classique, des Cahiers spéciaux sont régulièrement publiés, compilant certains articles de la revue trimestrielle, ou proposant le résultat de nouvelles recherches dans les archives de la commune ou la mémoire des habitants.
2016 : "La boucle est bouclée. Après avoir écrit l'histoire des quartiers, les trains, les rues, des musiciens et autres opuscules référence du passé local, Gabriel Rouyre, rédacteur en chef de la revue «Arc-en-Ciel» et enseignant à la retraite, propose à la lecture en cette fin d'année «Dans l'histoire de l'enseignement à Graulhet».
"En 2003, la rédaction de la revue culturelle Arc en Ciel, avait invité ses lecteurs à raconter leur quartier d'origine et de leur jeunesse. « Plusieurs graulhétois avaient spontanément réagi et le mouvement s'est naturellement enclenché. Une vingtaine d'intervenants ont pris part à l'ouvrage» se félicite Gabriel Rouyre, éditorialiste de la revue". 
« Il existait il y a 50 ans, un vrai esprit de quartier. Chacun faisait sa fête et chacun avait son identité représentée par le caractère souvent trempé de ses figures locales».
Mais l'ouvrage dont Gabriel sera le plus fier est "Graulhétois d'autrefois - Une tranche de vie locale (1925 -1955)" où il raconte tous les aspects de la vie d'antan dans la cité du cuir.

Gabriel remet une décoration à José Paz responsable de la clique

Gabriel remet une décoration à José Paz responsable de la clique

Président de la Batterie Fanfare
"Gabriel ? C'était vraiment une très bonne personne de laquelle je garde de très bons souvenirs de l'époque ou je m'occupais de la clique municipale. 
Voici trois souvenirs : le premier avec son épouse à Prien en Bavière, un autre sous la piscine avec un petit déjeuner après le réveil en fanfare d'un 14 Juillet et enfin en 83 où il me remet une médaille pour 30 de carrière d'implication dans la vie musicale."
(Souvenirs et photo de José Paz)

Gabriel, médaillé de la ville de Graulhet, aux côtés d'autres récipiendaires et des élus

Gabriel, médaillé de la ville de Graulhet, aux côtés d'autres récipiendaires et des élus

Une implication sans faille
Gabriel se fait un devoir de soutenir et d'encourager toute troupe de théâtre, tout ensemble musical issu de la localité.
Avec quelques autres concitoyens, il impulse "Poètes sans frontières", ouvrant "les portes de la poésie et permettant aux poètes locaux de communiquer leurs créations, ou leurs découvertes. Ils confient au public leur passion lors de rencontres et ouvrent leurs portes lors de leur soirée traditionnelle."
Gabriel se rend régulièrement dans les Maisons de retraite, souvent au guidon de son vélo, où il fait revivre un passé pas si lointain, remémorant des souvenirs aux résidents, racontant des histoires en occitan ou chantant des ritournelles de leur jeunesse.
Il anime des conférences sur la ville d'antan auprès des écoliers ou des membres de multiples associations, notamment Graulhet Temps Libre dont il a été un fidèle adhérent.
Il a été le dernier président de l'Oeuvre des Enfants à la Montagne et à la Mer qui aidait les familles aux revenus modestes à envoyer leurs enfants dans des centres de vacances pendant les congés scolaires.
Il fait partie des membres fondateurs du Foyer Léo Lagrange, dont il a toujours soutenu les actions en faveur de la jeunesse et de l'insertion.

Et sans doute beaucoup plus encore !...

Journal de vie de l'école de Crins : Conclusion de Gabriel

Journal de vie de l'école de Crins : Conclusion de Gabriel

Journal de l'école de Crins

Le 8 novembre 1975, lors d'une conférence pédagogique à l'école d'En Gach, l'inspecteur de circonscription de l'époque (M. Codderens) "demande aux directeurs d'ouvrir le JOURNAL de l'ÉCOLE où seront consignés les principaux évènements de la vie de l'école. [M. Rouyre] s'est donc attaché à reconstituer le 'curriculum vitae' de son école depuis sa création".
En voici ci-dessus la conclusion...

Gabriel, un conteur très proche de ses concitoyens

Gabriel, un conteur très proche de ses concitoyens

Merci pour tout, Gabriel !

Dès l'annonce du décès de Gabriel, des messages élogieux se sont répandus sur les réseaux sociaux :
"Un grand merci M Rouyre...tous vos récits si bien écrits sont un vrai bonheur..."
"Un super instit comme il ne s'en fait plus."
"Beaucoup de respect pour Mr ROUYRE, qui s'est beaucoup investi pour la Ville."
"Une très belle personne qui fut mon maître en classe de CP à Crins." 
"J'ai souvent côtoyé M. Rouyre, c'était quelqu'un de très humain avec qui on pouvait parler."

Lors de l'inauguration du Parcours des Grévistes, aux côtés de MM. Fita et Carcenac

Lors de l'inauguration du Parcours des Grévistes, aux côtés de MM. Fita et Carcenac

« Une bibliothèque qui brûle »
Gabriel, toi qui écrivais tes pensées tous les matins,  j'ai eu à cœur de rédiger modestement ces quelques mots,  en hommage à cet amoureux de la langue française et de l'occitan que tu étais !
Lorsque j'ai appris ton départ, Gabriel,  j'ai tout de suite pensé à ce très beau, proverbe africain qui dit :
Qu’  « Un ancien qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle ». et pour toi, c’est tellement vrai ! 
Tu aimais à rappeler d'où tu venais, "un simple fils de cordonnier",
C'est parce que dans ton ADN, coulait une vraie humilité et une profonde humanité. 
Humanité qui t'a conduit, toute ta vie, à t'engager avec cœur au service des autres, d'abord auprès de ta famille, mais aussi pour ta ville, auprès des Graulhétoises et Graulhétois, du monde professionnel, associatif, intellectuel et politique.
Durant toute ta vie et tes 18 années de mandat, tu auras œuvré pour l'éducation populaire et la culture locale, notamment en créant le premier bulletin municipal de la ville, la revue Arc-en-Ciel. 
Tu auras aussi marié 646 couples ! 
Quand nous t'avons interviewé en décembre dernier pour notre bulletin municipal, tu nous confiais ton plaisir de recroiser ces couples sur le marché de Graulhet et de les entendre dire :
 "Vous savez monsieur Rouyre, c'est vous qui nous avez mariés !". 
A Graulhet, tout le monde t'aimait. 
Demandez à ses anciens élèves ce qu'ils pensent de celui qui fut le premier directeur de l'école de Crins !
Alors, tout simplement, avec beaucoup de respect : Merci, Gabriel !
Merci pour ton amour inconditionnel pour Graulhet, pour ta culture couplée à ta gentillesse, pour ta simplicité alliée à ton dévouement, qui ont fait de toi un homme aussi discret, mais tellement  exceptionnel ! 

Adiù, Mèstre, Graulhet jamai vos doblidarà e los graulhetòls tanpauc.
(Hommage de Blaise AZNAR, Maire de Graulhet, lors des obsèques - Église Notre Dame du Val d'Amour)

Gabriel ROUYRE, Graulhet au cœur
Gabriel ROUYRE, Graulhet au cœur
Gabriel ROUYRE, Graulhet au cœur
Gabriel ROUYRE, Graulhet au cœur
Partager cet article
Repost0
6 avril 2023 4 06 /04 /avril /2023 17:41
Gabriel Rouyre remet des médailles du tournoi sportif de la Fête des Écoles Publiques

Gabriel Rouyre remet des médailles du tournoi sportif de la Fête des Écoles Publiques

C’est avec regret et tristesse que nous apprenons la disparition de cette figure locale incontournable de Graulhet, ce Grand Homme que tout le monde appréciait. 
Certains l'ont connu sur les bancs de l'école quand il était professeur, d'autres devant les bans de mariage, quand il était élu.
Simple fils de cordonnier, comme il aimait à le rappeler, il a été heureux de servir sa ville en tant que conseiller municipal et adjoint pendant 18 ans. 
Il détient même le record local de 646 mariages célébrés et adorait recroiser, en ville, les couples qu'il avait unis et les voir heureux. 
Fondateur de la revue Arc-en -Ciel, ancien directeur de l’école primaire de Crins, vice-président de l’Amicale Laïque, écrivain… 
Sa vie a été bien remplie et il a apporté beaucoup à tous ceux qui ont eu la chance de croiser sa route au cours de ses 95 printemps.
(Source FB, Mairie de Graulhet)

Gabriel lors d'un conseil d'administration de l'Amicale en 2013

Gabriel lors d'un conseil d'administration de l'Amicale en 2013

L'ensemble des membres de l'Amicale Laïque présente ses plus sincères condoléances 
- à son épouse Juliette, également directrice sur Crins, en maternelle,
- à ses fils Christian et Michel (dynamiques joueurs du SCG Basket dans leur jeunesse), et à l'ensemble de leur famille.
Sans oublier une pensée pour sa fille Maïthé, enseignante, trop tôt disparue en 2015, présente dans les équipes d'animation sur La Courbe (années 70).
Ses obsèques seront célébrées ce samedi 8 avril, église Notre Dame du Val d'Amour (ni fleurs, ni couronnes).

Gabriel, Président de la Chorale du Val Dadou (2e à gauche en haut)

Gabriel, Président de la Chorale du Val Dadou (2e à gauche en haut)

Une prochaine publication reviendra sur son généreux parcours au service de l'enfance, de la culture et de la ville de Graulhet.

Gabriel Rouyre, présentant une parution des Cahiers particuliers d’Arc-En-Ciel dont il était l’auteur./ DDM, archives

Gabriel Rouyre, présentant une parution des Cahiers particuliers d’Arc-En-Ciel dont il était l’auteur./ DDM, archives

Publié le 06/04/2023 à 17:31 | La Dépêche du Midi |  Correspondant    
Gabriel Rouyre, mémoire vivante de la cité du cuir, nous a quittés
Gabriel Rouyre est décédé  dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 95 ans. Cet historien était connu et apprécié de tous à Graulhet.
« C’est avec regret et tristesse que nous apprenons la disparition de cette figure locale incontournable de Graulhet, ce Grand Homme que tout le monde appréciait.

Certains l’ont connu sur les bancs de l’école quand il était professeur, d’autres devant les bans de mariage, quand il était élu. »
C’est ainsi que la mairie de Graulhet rendait hommage à Gabriel Rouyre, décédé dans la nuit de mercredi à jeudi à l’âge de 95 ans. 
Fils de cordonnier, il était né le 19 février 1928, dans l’ancienne école privée des Dames Poux, à l’actuel emplacement de la Place de la République.
Élève à l’école maternelle Barricouteau, puis à Victor-Hugo, il intégrait l’école primaire Supérieure d’Albi, avant l’Ecole Normale d’Instituteurs de Toulouse.

Après son service militaire dans l’artillerie antiaérienne à Nîmes, il prenait son premier poste d’instituteur dans les Monts de Lacaune.
En 1952, il se mariait avec une Graulhétoise, Juliette Gayraud, elle aussi institutrice et le couple enseignait au Bez près de Brassac.

En 1957, muté à Labessière-Candeil, Gabriel Rouyre participait à l’organisation de la fête locale, et à la création du Foyer Laïque d’Education Permanente.
646 mariages célébrés
En 1963, il revenait à l’école Victor-Hugo à Graulhet, cette fois comme instituteur.

En 1972, il prenait la direction de l’école de Crins, qu’il assurera jusqu’à sa retraite en 1983.

De 1977 à 1995, il a été conseiller des municipalités Argelès et Bousquet et à ce titre, a célébré 646 mariages.
En 1981, il a participé à la création de la chorale Val Dadou, trois ans après avoir lancé la revue Arc en Ciel, trimestriel relatant l’actualité et surtout l’histoire de Graulhet.

Président du Comité Culturel, Officier des Palmes Académiques en en 95, il a à son actif plusieurs parutions traitant de « Graulhet pendant la Guerre 14-18 », le « Graulhet d’Autrefois » ou encore « La Musique des Graulhétois ».
Gabriel Rouyre était présent jusqu’à ses derniers mois, à toutes les manifestations culturelles organisées à Graulhet, dans cette ville dont il restait le plus fidèle des historiens.

Gabriel Rouyre s'en est allé

Publié le : 06/04/2023  Le Tarn Libre
Gabriel Rouyre, ancien élu municipal de la Ville de Graulhet, s’en est allé
La ville de Graulhet vient de perdre une de ses figures locales. Gabriel Rouyre, ancien conseiller municipal et adjoint à la mairie, élu pendant 18 ans, est décédé à l’âge de 95 ans.
Ce fils de cordonnier, qui détient le record local du nombre de mariages célébrés (646), adorait recroiser les couples qu’il avait unis au détour d’un marché. 
Fondateur de la revue culturelle Arc-en-Ciel, professeur, ancien directeur de l’école primaire de Crins, mais aussi vice-président de l’Amicale Laïque et écrivain, Gabriel Rouyre aura marqué de son empreinte une ville et ses habitants, dont il se disait “fanatique”. 
Par le biais d’un post publié sur les réseaux sociaux, le conseil municipal, a adressé “ses sincères condoléances” à son épouse, ses enfants et ses proches.

Gabriel Rouyre s'en est allé
Partager cet article
Repost0
12 mars 2023 7 12 /03 /mars /2023 11:20
Andrée LORENTÉ nous a quittés

Andrée Lorenté nous a quittés samedi, entourée de ceux qu’elle aimait. 
De sa retraite au bord de la Méditerranée, elle n’a jamais oublié Graulhet, ses amis, ses anciens collègues du CEG, du College, des écoles, de l’amicale laïque, des restos du cœur, et ses anciens élèves dont elle était si fière.
(Message transmis par son fils Christophe)
Tous les membres de l'Amicale Laïque présentent leurs bien sincères condoléances à ses fils, et à l'ensemble de leur famille.

Lors d'une réunion du Conseil d'administration de l'Amicale Laïque en février 2013 (Andrée en haut à droite)

Lors d'une réunion du Conseil d'administration de l'Amicale Laïque en février 2013 (Andrée en haut à droite)

Les obsèques de Andrée Lorenté seront célébrés jeudi 16 mars à Vias (34) à 9h30 en l’église Saint Jean Baptiste, 
puis à Graulhet (81) à 16h, en l’église Notre Dame du Val d’Amour.
L’inhumation aura lieu au cimetière Saint Roch de Graulhet dans la plus stricte intimité familiale. 
Nous vous remercions de vos messages de soutien, de vos pensées et de vos prières. 
Maman fera le chemin à l’envers, de Vias à Graulhet, pour laisser un sillage d’étoiles entre ces deux lieux de sa vie. 
Les visites sont possibles au funérarium de Vias, où un registre de condoléances est ouvert. Un registre sera ouvert à l’église également.

Andrée LORENTÉ nous a quittés
Partager cet article
Repost0
15 janvier 2023 7 15 /01 /janvier /2023 10:02
Dans la presse : Hommage à Pierre Durand
Dans la presse : Hommage à Pierre Durand

Partager cet article
Repost0
7 janvier 2023 6 07 /01 /janvier /2023 10:47
Pierre DURAND, à droite, lors de la passation de pouvoirs entre MM. Calvel et Puginier

Pierre DURAND, à droite, lors de la passation de pouvoirs entre MM. Calvel et Puginier

Pierre DURAND, instituteur et directeur d'école sur Graulhet, ancien pilier de l'Amicale Laïque, s'est éteint hier à l'âge de 92 ans.
Quand Maurice Puginier a succédé à René Calvel à la présidence de l'association en 1965, il a demandé à Pierre Durand d'en devenir son fidèle secrétaire général. Ils ont occupé leurs fonctions respectives jusqu'en 1980 
Pendant leur présence à la tête de l'Amicale, de nombreuses réalisations ont vu le jour, aussi bien au niveau des structures (transformation du groupe Francs Camarades en Maison de l'Enfance, création des camps de plein air) que des aménagements sur La Courbe (réfection du bâtiment, construction de la première piscine notamment).
Outre la gestion administrative et la réorganisation des commissions, Pierre a été la cheville ouvrière de nombre d'animations : Fête des écoles publiques ou de La Courbe, loto et tombola du centre aéré, inscriptions pour les séjours d'été,...

Pierre DURAND et sa classe de CE en 1964 à l'école Victor Hugo de Graulhet

Pierre DURAND et sa classe de CE en 1964 à l'école Victor Hugo de Graulhet

Arrivé en 1961 sur l'école Victor Hugo, et après une parenthèse sur Crins lors de la création du groupe scolaire, il en prit ensuite la direction et y termina sa carrière. En 1967, avec Henri Auriol, il participa à l'encadrement de la première classe de neige graulhétoise à Aubrac.
A la retraite, il vint grossir les rangs des Amicalistes, ces bénévoles qui consacrent une grande partie de leur temps à l'entretien et à la modernisation du site de La Courbe et des ses infrastructures.
Rigoureux et exigeant dans l'accomplissement de ses tâches, plaisant et convivial dans son approche aux autres, il participa aux multiples manifestations et voyages internes développés par l'Amicale.
S'associant à leur peine, l'ensemble des composantes de l'Amicale Laïque présente à ses enfants Alain et Christine leurs bien sincères condoléances, ainsi qu'à toute leur famille.
Ses obsèques civiles auront lieu le mercredi 11 janvier 2023, à 14 heures, au cimetière Saint-Roch, à Graulhet. Adresse du deuil : chambre funéraire municipale de Graulhet, chemin des Voûtes.

Lors du 30e anniversaire de l'ALG (debout rang du milieu, 2e à droite)

Lors du 30e anniversaire de l'ALG (debout rang du milieu, 2e à droite)

Pierre DURAND nous a quittés
Partager cet article
Repost0
9 novembre 2022 3 09 /11 /novembre /2022 11:34
Claude Durand succède à Maurice Puginier à la présidence de l'ALG, en présence de Jean-Henri Argelès maire de Graulhet (signature du livre d'or de la ville)

Claude Durand succède à Maurice Puginier à la présidence de l'ALG, en présence de Jean-Henri Argelès maire de Graulhet (signature du livre d'or de la ville)

Très affecté par le décès soudain de son épouse Monique il y a un peu moins d'un an, affaibli par la maladie, Claude Durand s'est éteint hier à l'âge de 80 ans. Il était Président d'Honneur de l'Amicale Laïque de Graulhet.
Claude Durand était l'un des trois fils de Louis Durand, propriétaire et directeur de l'hôtel-restaurant du même nom, une institution sur la ville de Graulhet, et tenu par la même famille depuis sa création vers 1888.
Professeur de technologie au lycée Rascol à Albi, il a été pressenti par les dirigeants de l'Amicale avant l'été 1970 pour prendre la direction du Centre Aéré de La Courbe qui avait alors quinze ans d'existence.

Claude Durand directeur de La Courbe (debout à droite) avec une équipe de moniteurs de l'été 1970

Claude Durand directeur de La Courbe (debout à droite) avec une équipe de moniteurs de l'été 1970

Dans un état d'esprit alliant exigence et convivialité, Claude a su apposer son empreinte sur cet accueil de loisirs graulhétois alors très fréquenté par les colons locaux.
Insufflant un nouvel élan à la structure, lançant de nouvelles activités, s'entourant de personnes motivées, il a obtenu l'adhésion de ses jeunes équipes d'animation.
Après quelques années à la direction, il a passé la main à ses adjoints qui ont poursuivi la mission sur des bases équivalentes.

Claude Durand au stand photos lors d'une fête de fin de séjour à La Courbe.

Claude Durand au stand photos lors d'une fête de fin de séjour à La Courbe.

En 1980, Maurice Puginier quittant la présidence de l'Amicale Laïque, sollicite Claude pour qu'il prenne la tête de l'association.
Cette période sera notamment marquée par un changement conséquent, le recrutement des premiers directeurs permanents pour prendre en charge le développement des animations de loisirs quotidiens au sein de l'ALG en complémentarité de l'école.

Trois présidents réunis pour le 30e anniversaire ALG en 1985 : Claude Durand, Maurice Puginier, Michel Noguera

Trois présidents réunis pour le 30e anniversaire ALG en 1985 : Claude Durand, Maurice Puginier, Michel Noguera

Renforcement de la Maison de l'Enfance du centre-ville, naissance de la chorale Val Dadou, ouverture de la ludothèque de Crins et du centre de pré-adolescents à la Ferme Malé, création de la plaine de jeux et de la pataugeoire à La Courbe, structuration du conseil d'administration en commissions plus autonomes, animations spéciales dans le cadre des Fêtes des écoles publiques, lancement des classes vertes et rousses à La Courbe et des semaines de l'enfance sur Graulhet, doublement des camps de Razisse, mise en place de la section Image & Son, auront constitué les principales actions marquant son mandat.
Dans l'optique des élections municipales de 1983, M. Argelès, déjà Maire de Graulhet, demande à Claude de venir le rejoindre dans son équipe ; il démissionne alors de la présidence de l'Amicale, confiée par le conseil d'administration à Michel Noguera.
Claude Durand sera adjoint au maire de 1983 à 1995, sous les municipalités Argelès et Bousquet.

Claude Durand président de la commission des sports lors d'une remise de récompenses du tournoi interentreprises

Claude Durand président de la commission des sports lors d'une remise de récompenses du tournoi interentreprises

Passionné de photos, souvent lauréat du concours de la Basane d'Or chère à l'Éveil artistique local, Claude a mis son savoir-faire au service de l'ALG en créant un labo sur La Courbe au service des enfants. Celui-ci permettra aux familles d'acquérir des clichés qui resurgissent encore sur les réseaux sociaux, et enrichira ainsi les archives de l'association.
Plus récemment, au cours de ces années 2000, Claude avait pris la présidence de la commission des sports de l'ALG, qui organisait notamment les tournois interentreprises de volley.
Pour l'Amicale, Claude aura tracé un sillon que suivront plusieurs membres de ses anciennes équipes, en poursuivant la tâche au sein de l'Amicale Laïque ou s'investissant dans la vie locale de Graulhet ou des villages avoisinants.
Tous les membres de l'Amicale Laïque présentent leurs bien sincères condoléances à Florence, Éric et Yannick ses enfants, Ginette, sa belle-mère, ainsi qu'à l'ensemble de leur famille.

Photos souvenir du 30e anniversaire de l'Amicale, trois présidents rassemblés.

Photos souvenir du 30e anniversaire de l'Amicale, trois présidents rassemblés.

Ses obsèques civiles seront célébrées jeudi 10 novembre, à 14h30, au cimetière Saint-Roch.

Partager cet article
Repost0
29 août 2022 1 29 /08 /août /2022 13:26
Une pensée émue pour Josette AUREL

Après avoir lutté jusqu'au bout, la maladie s'est montrée implacable, Josette AUREL a été emportée.
Josette, au sein de l'Amicale Laïque, avait été membre de la commission Loisirs Quotidiens, et participait aux travaux du bureau et du conseil d'administration.
Enseignante spécialisée à l'école élémentaire de Crins, dans le cadre des activités de l'association, elle s'est longtemps investie dans l'animation d'ateliers de soutien "FAS" pendant le temps périscolaire, et de journées "classes vertes" à La Courbe.
Elle a été également l'un des piliers des projets ZEP, portés ou parrainés par l'Amicale, prenant la responsabilité des actions santé et citoyenneté : Semaine de l'Enfance, Millepage, l'Eau à la Bouche,...
Après son départ à la retraite, elle a consacré une partie de son temps à sa commune, Fénols, comme adjointe au maire en charge des affaires scolaires et sociales.
Très exigeante avec elle-même, aidante et aimante auprès du jeune public auquel elle s'est adressée, elle s'est toujours évertuée à favoriser et développer le bien vivre ensemble.
Toujours disponible et volontaire, c'est une personne sur qui l'on pouvait compter, tant au niveau professionnel, associatif ou amical.
La Présidente et les membres de l'Amicale Laïque présentent à son époux Jean-Claude, à son fils Sébastien, ainsi qu'à l'ensemble de sa famille, leurs bien sincères condoléances.
Une bénédiction sera célébrée demain mardi 30 août à 10h30 en l'église de Fénols.

Partager cet article
Repost0
17 août 2022 3 17 /08 /août /2022 11:29
Robert Moro tout sourire, était un sympathique chauffeur et un bénévole incontournable

Robert Moro tout sourire, était un sympathique chauffeur et un bénévole incontournable

C'est avec beaucoup d'émotion et tristesse que nous apprenons le décès de Robert MORO.
On le savait luttant contre l’implacable maladie depuis des mois, et elle a fini par l'emporter.
Apprécié en tant que chauffeur des bus Roques, puis de responsable de l'antenne graulhétoise, l'Amicale Laïque ainsi que les écoles du territoire n'ont eu qu'à se louer de ses services.
Déplacements sur La Courbe, sorties des Maisons de l'Enfance, voyages Amicatour ou scolaires, trajets des classes vertes, des classes de neige ou des rencontres USEP, semaines de l'enfance, manifestations ZEP,... son professionnalisme n'avait d'égal que sa convivialité.
Il s'était également bien investi dans les clubs de rugby du secteur (Graulhet, Cadalen, Briatexte), en tant que joueur, dirigeant, puis président de l'USB.
La présidente et l'ensemble des membres de l'Amicale Laïque présentent leurs bien sincères condoléances à son épouse Martine, à ses enfants et sa famille.
Ses obsèques seront célébrées le jeudi 18 août à 14h30 en l'église de Briatexte.

Partager cet article
Repost0
16 mai 2022 1 16 /05 /mai /2022 17:19
Amicale pensée pour Jean-Pierre DURAND

Jean-Pierre DURAND vient de nous quitter.
Après une longue carrière au service départemental des routes, il avait rejoint l'équipe des Amicalistes sur La Courbe.
Toujours prêt à se rendre utile pour la collectivité, il se dirigeait instantanément vers les travaux les plus exigeants : construction d'un chalet en bois, surfaçage des voies d'accès et parkings, bûcheronnage des arbres morts, permanence à la bétonnière, pose des poteaux de clôture, manutentions lourdes,...
Avec toujours un bon mot pour maintenir la convivialité au sein du groupe des bénévoles.
Malheureusement, il y a quelques années, son état de santé l'a éloigné définitivement des chantiers du Centre de Vacances.
Karine Bouiller, Présidente de l'Amicale Laïque, ainsi que l'ensemble des membres de l'association, présentent à son épouse, à sa mère, à ses fils et à sa famille leurs bien sincères condoléances.
Ses obsèques se dérouleront demain mardi 17 mai à 14h30 à l'église de Busque, suivies de l'inhumation au cimetière de Cuq.

Amicale pensée pour Jean-Pierre DURAND
Partager cet article
Repost0

Présentation

  • : Le blog de : amicale-graulhet
  • : L'Amicale Laïque de Graulhet, association loi de 1901, créée le 29 juillet 1955, administrée et gérée par des amicalistes bénévoles, propose (dans sa mission première) des loisirs éducatifs aux enfants et aux jeunes du bassin graulhétois et de l'Agglo Gaillac-Graulhet.
  • Contact

Recherche

L'Amicale : le site

 

Vous y trouverez : Présentation de l'association et des différentes structures, projet éducatif, historique, projets en cours, calendriers, renseignements divers (coordonnées, horaires, tarifs,...), plaquettes d'information, formulaires d'inscription, photos, etc...

http://lamicale.fr/

Météo : Graulhet

YoWindow.com Forecast by yr.no

Visiteurs